.

Ce matin j'avais rv à 7h30 pour la xème prise de sang de ma vie, avec comme objectif de bien me conforter que la saloperie était toujours là, et que je continuerai donc a faire partie de ces héros qui font les beaux jours des campagnes de pub pour le cancer.

Ah? Vous ne saviez pas que j'étais un héros, oui ceux aux regards si doux...etc etc

J'attendais donc devant la banque du sang, on appelle ça comme ça, car là aussi ils savent faire des prélévements et vous finissez toujours débiteurs. Contrairement à la banque du sperme où là vous êtes "des biteurs..."

J'essayais, chaudement emmitouflé et la tête enfoncée dans un bonnet trés seillant (genre cloche à fromages sans les effluves), de me fondre dans la grisaille du moment, tout en en me "dissimulant" dans un groupe de patients trés hétéroclite. Le but de cette manoeuvre étant de ne pas me faire emmerder, j'avais pas envie de causer....

Mais, comme dans la vie professionnelle , les objectifs ne sont pas toujours atteints,je suis soudainement attaqué par un petit bonhomme( il faisait 1m12), qui m'assène un :

"Bah, fait pas bien chaud ce matin..".

Je ne réponds pas à cette attaque perfide feignant un début de surdité ou une prise de glace dans mes cages à miel (lire cérumen, oui vous savez la chanson: cé, cé cé , cérumen...).

Je restais sur mes gardes en attendant une deuxième attaque sur un registre plus humoristique (lui faisait environ 1M12), type:"avec votre taille vous devez être le premier a savoir quand il pleut..."

Et au moment où j'envisageais, de lui asséner, ou une réponse, ou un sourire des grands jours qui m'auraient définitivement sorti du groupe, je fûs sauvé par une rombière.

Rombière dotée d'une double compétence, puisqu'elle avait dû faire, à la fois une thèse sur la climatologie, et avoir suivi une formation d'expert comptable en Mairie, sur l'art de la dépense et de la répartition du sel dans l'agglomération.

Extraits:

La rombière : "ça glisse ce matin "

Le nain: "non, ça glisse pas "

La rombière : "on voit que vous n'êtes pas venu à pieds, y' a pas de sable dans tous les secteurs.

Le nain: "y' a du monde ce matin, c'est qui en premier, c'est vous Monsieur (à mon attention)?

Moi (trés civile puisque qu'on était 10 a se geler les couilles dehors (pour ceux qui en étaient pourvus):" Non c'est le jeune homme au scooter la bas".

Le nain: Ah le motard là? Je croyais qu'il allait à la boulangerie (dit il désabusé de devenir 3ème au classement)!

Le motard(totalement stone):"Non, moi je suis là pour une prise de sang"

La rombière(taquine): Bah, oui hin, on vient pas là pour chercher du pain...pouf, pouf...(Puis à la cantonnade)Si on est là c'est qu'on est tous malades...

Le nain(qui ne veut pas faire partie de la race des malades):" Non pas moi je viens seulement, tous les 6 mois pour contrôler mon diabète".

Moi(dans ma tête): avec la tronche que t'as, tu ne dois pas sucer que de la glace avec ta blanche neige, ou alors il faut que tu arrêtes de te laver avec un gant de crin..

Déja mon process d'énervement est en route , les pershings sont entrain de s'orienter en même temps que les scuds anti rombière, qui visiblement semble prête à sa première grosse connerie de la matinée...Bref, tous les indicarteurs sont au rouge.

Cela ne tarde pas a venir , c'est comme ça chez ces gens là, il faut qu'ils causent , c'est comme un instinct de survie.

La rombière:" moi je suis en contrôle pour un petit problème de migraine (oui elle doit être sado maso pour se la refiler à elle même)", et s'adressant à moi :"et vous Monsieur si c'est pas indiscret...?"

Moi (intériorisé): WOUAHHHHHHH!!!!!!!!!!! CONNASSE!!!!!!!!.....Je rentre en moi même et me décide a repondre de façon à ce que tout le monde entende:

" moi j'ai un cancer depuis deux ans et je viens pour savoir combien de temps il me reste a vivre"!!!!

Plouf,Splatch,Boum, la rombière est touchée par l'avant et commence a comprendre mais un peu tard qu'elle aurait dû surveiller ses arrières. Elle gite, commence a s'enfoncer par la proue en bredouillant, au gaillard d'avant (c'est moi), un truc du genre:" ça se voit pas que vous êtes entrain de mourir"...

Je me dis que, ce n'est pas bien de tirer sur une ambulance, alors je lui propose un : "vous savez vous n'êtes pas la première..."

La rombière (sauvée par le gong ): Tiens il est 7H30, ils ouvrent...Allez y Monsieur, je vous en prie...

Moi? Non madame c'est au "motard", moi je suis plus pressé...

l