Bon ça faisait longtemps, au moins deux jours, que je ne vous avais pas dit que j'étais malade. Ca vous manquait hein?

Hier j'avais donc rendez vous (14H4O) avec mon hémato préférée, pour savoir quel serait mon nouveau protocole. Exceptionnellement je n'avais pas d'appréhension particulière, détendu, voire zen, pas vraiment le cas de "Dame Caroline" qui m'avait accompagné......Je sentais marcher à côté de moi une grenade dégoupillée prête a exploser à la première manipulation malencontreuse.....L'arrivée dans la salle d'attente n'arrangea pas "dame Goupille", à la vue de la salle d'attente remplie.

Elle ne se rendait pas compte que les gens étaient venu pour me voir: "Aaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhh Pascaaaaaaaaaaaaalllll!!! Ah toi ton corps, il est là, il est là", enfin tous les lieux communs liés à l'arrivée d'une cancérock star.......

Ayant pris l'habitude de subir, c'est, accompagné de mon nouveau livre "anticancer", ou comment ne pas mourir de suite en arrêtant de boire, que je m'installais. Sans avoir a regarder, c'est d'un geste nerveux que " Dame pile atomique "arrachait le dernier gala et commençait a le parcourir nerveusement. Il faisait chaud dans cette salle d'attente, mais pas aussi chaud que dans le corps de "dame centrale nucléaire" qui commençait a irradier dur.....

La première fissure fut détectée à 15H20 heure locale. D'un pas décidé "Dame tcherno" se dirigea vers la responsable du planning RV pour savoir, non pardon, pour dire, que ce n''était pas normal d'attendre comme ça..... Genre : c'est déjà pas facile d'être là, si en plus on attend...etc etc ...Ce en quoi elle n'avait pas tort, d'autant qu'en cette journée de repos pour commerçants(oui,c'est lundi), on avait déjà attendu le matin à la banque, fait les courses, et plus important, il y avait les enfants a aller chercher à la sortie de l'école...Moi à côté, alors que je voulais colmater la fissure pour ramener un peu de calme, je fut "scudé" dés la première tentative d'un Yalta médical. On était pas loin du : "oh toi ta gueule"....!!!!!!!!! J'exagère, un peu, mais à peine.

Je rentrais donc dans  mon moi profond, afin de ne pas faire remonter les indicateurs Richtériens de "Dame Stromboli"qui préparait sa prochaine irruption ....Il est 15H45, toujours personne en vue, mais mon assistante sociale a fait des émules, et les fissures se généralisent dans l'assistance.

Afin d'éviter, la propagation des ions négatifs, je propose très diplomatiquement à " Dame Caroline Etna" d'orienter ses coulées vers l'extérieur en allant chercher les enfants. "Oui, mais moi je veux entendre ce qu'elle va te dire, en plus dis lui que c'est pas normal d'attendre etc etc ...." Coooooooooooooool, lui dis je en tirant une grande bouffée sur mon cône, venant pollué ainsi les effluves de mon parfum patchoulis exopotamien, cooooooool sister, don't be cruel, life is beautiful....................

Le" dis lui que ", m'indiqua de suite que ma stratégie "red adder" était la bonne, nous nous quittâmes donc dans une étreinte que je ne qualifierai pas de Vésuvienne, mais polaire voire bi polaire tellement notre osmose était criante.

16H10," Monsieur Foucher, s'il vous plait! Oui j'arrive, mais là c'est déjà un autre épisode.................