Il s'accroche, s'accroche... Cet homme-là est un guerrier incroyable...

On le pressent vaincu, à deux doigts de tomber pour ne jamais se relever... et il reste debout, encore, toujours...

La peur du vide l'ébranle, le submerge d'angoisse, mais il fait face, serre les dents un peu plus, commande à son corps de résister, résister encore...

Pas question de s'avouer vaincu ! Pas question de se laisser emporter par le terreur du noir ! Pas question de laisser s'installer les brumes comateuses de la morphine dans son cerveau lucide, toujours lucide !

On le croît à bout de forces, à bout de résistance, vidé de toute énergie de vivre... il est là à dire et redire à ses proches : Je ne suis pas mort... Je vais vaincre..."

Il est des combats qui laissent sans voix, des combats qui marquent à jamais ses témoins...

Il est un amour qui transcende, qui transporte, un amour qui traverse l'espace, le temps, les générations...

Et c'est dans cet amour de ses tout proches, ses parents, ses enfants, ses compagnons du blog que Pascal puise son énergie insensée à vivre, encore, toujours, à jamais...

LE PORTE PLUME