Je reviens du service hémato où on m'a branché ma quatrième chimio: tout va bien, merci!

Mes chiffres sont bons! Ne me demandez pas quels chiffres, j'ai pas tout compris, disons qu'entre septembre et le 18 décembre, je suis passé de 17 à 9 de pic. Je sais pas si il s'agit de grammes ou de pour cent, mais ca fait cinquante pour cent de moins.....C'est bien non ? Si vous voulez savoir plus: service hémato de Debré!

Pour le programme a venir dans 4 semaines la prochaine chimio se fera a l'hosto, car plus lourde. Ensuite trois semaines à la maison, puis retour pour la même chimio début mars, pour perdre définitivement mes derniers poils sur le caillou. Ce qui aura pour avantage cette année de ne pas être obligé de me faire le maillot pour la plage......Bon voila pour les nouvelles du front (du crâne dans le cas précis), que je m'oblige a vous donner, car même l'assistante d'europe1 avant mon passage dans l'émission, m'a fait remarquer que l'on parlait de beaucoup de choses, mais pas de maladie dans mon blog...Voila c'est fait

 Venons en au sujet du jour! Pour des raisons liées à informatique et liberté, le nom des personnes évoquées sera mis sous forme d'abbreviations ou d'initiales, même si les personnes évoquées sont averties.Tout se passe ce matin au niveau 7 de l'hopital service hémato, que j'avais rebaptisé lors de ma première visite, l'annexe du club des chiffres et des lettres. Alors que j'étais entrain de me laisser aller à la réflexion d'un futur livre, mon attention est attirée par un monsieur "je sais tout ", dont la vertue première est de parler fort. Ce matin monsieur "je sais tout" avait décidé de raser gratis et d' habiller deux "médecins" à qui il avait affaire...

Avant d'aller plus avant, je tiens a vous préciser l'irréprochabilité du professionnalisme des personnes en question.Si il y avait éventuellement une moralité a tirer de ce que vous allez lire, c'est que l'on est tous victime de l'image que l'on laisse, encore plus lorsque l'on se trouve en face de personne dont le niveau de discernement est égal à celui d'un Bernard l'hermitte adulteulte ....à marée basse....Les cibles de "Mr je sais" tout, était donc mme K et mr C. 

Alors je cite:

"Vous connaissez pas mme K, la première fois que je l'ai vue, elle avait une tenue a réveiller un mort, comme une nuisette !(j'ai pas du tomber le bon jour moi!). En plus avec sa tête à se foutre de la gueule du monde, moi si elle m'avait dit oui j'aurai pas dit non!!..."Par contre à elle tu lui fais pas, ça non, elle connaît son truc hein, il faut la voir avec les jeunes internes, elle leur pose des questions vachement dures et les branleurs ils filent doux...Ah bon vous voyez pas qui c'est ? En tous cas c'est quelque chose". 

Voilà donc pour le premier habillage qui visiblement dans la bouche de ce Monsieur pourrait vite prendre la forme d'un déshabillage....Bon, quand on voit le bétin, je sais pas si mme K serait d'accord.....Aprés une période de silence d'au moins dix secondes, et malgré le fait que l'auditoire n'ait  pas apprécié à sa juste valeur le portrait ci- dessus, voilà que le gaillard revient à la charge (pour les marins on appelle ça le gaillard d'aprés...).

Je cite encore:

 "Mais elle c'est rien par rapport a l'autre, le pire c'est l'autre, mr C"!. Et là, vous pouvez appreciez la forme d'intelligence chez ce genre de crétin qui utilise cette phrase d'intro pour captiver son auditoire. Personnellement étant informé  d'un lien relationnel possible entre nos deux professionnels, je me trouve pour le coup très intrigué. L'homme des cavernes serait il informé d'une relation pour laquelle, seul le whos who bobo de Reims a eu accès ?

Il reprend:

"Vous le connaissez pas Mr C ? Lui la première fois que je l'ai vu il avait les cheveux longs, pas coiffé, en santiag, d'ailleurs, je pense qu'il doit faire de la moto, tu le croises dans la rue tu lui files deux balles.A tel point que lorsqu'il est rentré dans ma chambre, je lui avais demandé si il avait l'ampoule, oui j'attendais qu'on me change celle de la tête de lit qui avait pétée, et là le mec il me dit : je suis monsieur C et je suis le ..."

"Je suis resté sur le cul! Mais le mieux c'est pas ça ! C'est quand je suis allé dans son bureau plus tard .C'est plein de fresques de couleurs".

Là je fais une pause car la plus belle phrase ou plus beau mot de la journée va arriver(attention quand je dis plus beau mot, c'est par rapport à mon humour du douzième degré, ça ne va peut être ne faire rire que moi!

"Oui donc c'est pleins de fresques  de couleurs, mais ça provient du fait qu'il est marié avec une femme des îles alors vous me comprenez..... Mais bon les goûts et les couleurs, en plus quand on est médecin......"

Moi je dis MAGNIFIQUE, on touche là le sublime, des matinées comme cà moi j'en redemande, pas trop cependant la maladie ça a ses limites.