Le plus difficile avec Gwladys, dont je ne vous ai jamais parlé , c'est de mettre en écrivant son prénom, le W à la bonne place....Je plaisante bien sûr, mais comme avant un courrier sérieux il faut comme pour un discours devant un bel auditoire, détendre l'atmosphère pour mieux capter l'attention, mais aussi se décontracter soi même.

La deuxième chose c'est de pouvoir accéder, que dis je, avoir la chance de partager une conversation avec elle.

Ce n'est pas que la Dame soit farouche, et qu 'elle n'aime pas mes mots, mais c'est qu'elle adore l'échange épistolaire, permettant de poser et choisir les mots justes , vous savez ceux qui évitent le bavardage trop rapide, certain qu'on est de pouvoir rectifier rapidement en regardant l'autre, une malencontreuse erreur de style.

C'est aussi d'imaginer comme il y a quelques années, recevoir par surprise dans sa boite à lettres, une enveloppe au grain un peu rêche choisi juste un peu lourd pour donner de suite le poids de l'importance de celui ci, ou un vélin dont vous choisirez la teinte .

L'exercice de l'écriture c'est comme l'approche d'un bon vin, ça se pense, prépare s'imagine, se consomme, se dévore. Au même titre que l'on sait avec qui l'on va partager le nectar en imaginant lire dans les yeux de votre "cible" le plaisir donné et le plaisir qu'il ou elle aura a chercher le sens et l'essence des mots choisis.

Je ne vous parle pas de de l'excitation a ouvrir nerveusement et fébrilement l'enveloppe dans le "scratch scratch" révélateur attestant que vous avez en main une texture lourde, lourde mais légère, d'avertissements annonciateurs d'un plaisir gourmand a vous lire.

Alors ce matin très Chère Gwladys , ce ne sera qu'un banal clic sur le froid clavier de notre amitié, qui servira de propos liminaires, qui j'espère n'altèreront pas la qualité de nos textuels préliminaires.

Alors il y a quoi dans ce courrier?

Parce que vous croyez que que je vais afficher devant vous tous les secrets que nous partageons ensemble, alors que nous nous ne sommes jamais rencontrés, même si le parallélisme de nos vies (vie perso , amitiés communes) nous permettent d'avoir échangé certains de nos moments de solitude?

Allez je vous dirai simplement que c'est une belle personne, belle âme comme j'ai l'habitude de qualifier, les vrais gens, avec de vrais morceaux dedans qui m'entourent. Dire aussi que j'ai hâte de la rencontrer, elle et son amoureux dans le cadre d'une douce fin de soirée guinguette en terre Ligérienne, le tout nimbé d' une timide ivresse naissante, dans laquelle, consentant que vous sommes, un grand Montlouis ou Vouvray nous aura attiré.

Ce serait la trahir, la tromper, bref tout ce qui ne se fait pas à une amie.

Bon , il ne me reste plus qu'a attendre le Poney express, la diligence, le pigeon, la putain de 4 l de la poste qui viendront chercher ma missive.

Mais que font ils , ils peuvent pas se presser ces cons?

Et puis merde : "CLIC" !