J'en peux plus de souffrir!!!!!!!!

Alors mercredi ils font comme ils veulent mais je ne veux plus avoir mal.

Certes je n'ai pas fait un week end raisonnable pour un cancéreux qui est censé mourir bientôt, et qui devrait  se préserver avant de mourir dignement , c'est a dire sans faire chier l' autre et en  se reposant.

Désolé les jeunes , je veux bien: "requiet in pace" mais après mon décès...

Jugez plutôt:

J'ai pris la voiture vend matin pour ramener enfants à Reims (600 km), un repérage photo l'aprés midi , une soirée un peu arrosée.
Samedi midi un repas d'affaire pour le livre et "fuck the crab", une photo pour livre sur le vinaigre à 17H30 suivi d'un saut à Bruxelles pour aller chercher aller retour une jolie amie  (500 km), retour minuit.

Dimanche " picola festa" chez ma copine Sabine .

Ah oui ne pas oublier , car il faut que vous me plaignez, mais mes douleurs sont a peu prés à 90 % !

J'abandonne la petite bande en fin d' AM terrassé par la douleur.

Ce matin aprés une nuit sans nuit, lever 7h pour repartir vers Les Sables en m'arrêtant manger sur Le Mans. Le tout , sans oublier d'aller saluer avec ma MÔman ( qui m'avait accompagné dans mon périple, au cas où je meure en direct), un bout de ma vie, je veux parler de nos sympathiques voisins de notre époque Le MANS, et de faire un  tour dans un petit cimetière , auquel nous avons confié il y a déjà 21 ans la mission de garder un père parti trop vite.

Arrivée Les Sables en fin d' am total explosé, avec comme premier travail, le courrier a ouvrir de mes dernières analyses , attestant de la pleine forme de mon crabe , dont le niveau de pic n'a jamais était aussi haut.

Alors je commence a accepter que les douleurs d'épaules "pseudos tendineuses" ne sont que le reflet de la flambée de mon cancer de merde qui a visiblement décidé de m'emmener au bout.

A part ça?

Malgré votre belle présence et celle de mes proches, je me sens terriblement seul, allez savoir pourquoi?

Elle est pas belle la vie?