Correction, votre Honneur !

Pas de scintigraphie et donc pas de bateau pour le Colosse ! Comme l'a commenté Joyce, c'est peut-être Noël avant l'heure, mais le Grand ne jouera pas au Sapin. L'irradiation prévue a été annulée... L'avaient sans doute peur au centre hospitalier de la Roche que le Grand déclenche une réaction nucléaire avec son coeur gros comme un soleil...

Un coeur qui a, comme je le suggérais hier, a accueilli la nouvelle de la traçabilité dévoilée de la POMA comme un coup de fouet ! Corina, auprès de lui à cette heure, a dépeint un sourire lumineux ! Euh... elle a dû exagérer quelque peu, car ceux qui fréquentent l'homme de Crystal de près, peuvent témoigner qu'il a le sourire aussi flatteur que le nez de Cyrano planté au milieu du visage de Roxane... Ce Grand-là arait pu servir de modèle à l'Homme qui rit de Totor Hugo...

Non, je déconne : disons qu'il a le sourire pudique ! Il ne l'exhibe pas comme Paris Hilton étale sa science (Ah merdre, encore une vacherie gratuite à l'encontre d'une pauv' fille qui a le QI d'une huître, mais un compte en banque à faire pâlir d'envie !) Avouez que la méchanceté gratuite n'a jamais grandi son auteur, mais qu'elle lui permet de se hausser du col !

Pour en revenir à notre Colosse aux os de Crystal (Merci Fanfan pour l'appréciation de la métaphore!), Corina le décrit comme révigoré par l'annonce faite au jusque-là marri.

La livraison à La Roche de la POMA est confirmée pour ce vendredi après-midi. Je vais aller voir ce qu'il en est et vous tiendrai bien évidemment au courant...

Ah dernière chose : le Grand m'a adressé une mise en garde : "Me ramène pas tout le monde ! Toi, ça va encore ! Passe pour Jef qu'est un ami de 30 ans ! Mais je ne veux recevoir personne à part Corina et la famille !"

Message transmis, Ô Grand ! Ceusses qui auraient pu envisager visiter le Colosse de (la) Roche, seraient bien inspirés de trouver autre chose à faire ! Sinon, vous risquez de le rendre bougon, le Pascal ! Et avouez que ce n'est pas dans sa nature, d'être ronchon... Hein Gisèle, vous en savez quelque chose...

A Pluche, Z'amis fantastiques et si précieux du Grand

Le PORTE-PLUME