Le patron est remonté! Et avec la complicité de mes petits doigts que j'ai fins et subtils (y a pas de mal à dire du bien de soi), il tient à mettre certains choses au point.

Les guillements sont ouverts :

" Du fait de ma difficulté à la relation textuelle et tactile avec l'écran et le clavier, Je ne suis pas outillé pour tenir mon Blog. Et les possibles râleurs et mauvais coucheurs ont intérêt à se planquer, car si j'étais en pleine possession de mes moyens, je vous ganratis que ce serait une boucherie et une "cramerie" verbale.

Il aurait été dit qu'un coquin au potentiel fat et nuisible, aurait imaginé qu'un certain Max, plus connu sous le pseudo de Porte-Plume, aurait pris la main. Eh bien Oui ! S'il en est un qui puisse en avoir le talent depuis cinq ans que vit ce blog, c'est lui.

il suffit de lever la tête pour s'apercevoir que dans cette allée de colonnes ioniennes, plutôt que doriques (car si vous fréquentez ce blog avec assiduité, vous connaissez mon aversion pour la Daurade !), il ne peut en être autrement.

J'espère que vous mesurez la chance que vous avez à cet instant : c'est la première fois dans l'histoire de ce blog que nous vous jouons  une partition à 4 mains. Emballez, c'est collector !

D'ailleurs, vous n'avez aucune raison de vous plaindre, au contraire, mes facultés ne me permettent pas, en ce moment, de faire étalage de ma verve habituelle. Si je devais rédiger moi-même mes posts, sur différents sujets qui me font toujours jouir ... tels

-les Primaires du PS

-la Coupe du Monde de rugby et son "Raymond"LIEVREMONT d'entraîneur

-Une droite forte !!!!! -:(

je ne suis pas sûr d'être bon ! Et pourtant, y aurait de quoi ! "

Voilà ce que le Boss de ce Blog avait à dire ! La preuve qu'il a retrouvé un peu de tonus en ce mercredi après-midi.

Pourtant, les nouvelles les plus alarmantes me sont parvenues, en fin de matinée, via CORINA, admirable de soutien et de présence auprès de Pascal. L'interne de service, ce matin, a été quelque peu maladroit avec Pascal, en lui annonçant que ça sentait la fin. Notre Grand a été d'autant plus ébranlé qu'il ressent au plus profond de lui cette proximité grandissante de la Faucheuse.

Après un retour précipité de Paris et une ruée vers l'hosto de La Roche, j'ai pu heureusement mesuré qu'on était encore loin de l'issue fatale. Bien au contraire, je l'ai retrouvé autrement gaillard que la veille au soir. Le regard droit, le port plus altier, le discours moins confus. MAIS, il peine toujours à tenir une conversation, à rassembler ses idées.

A demain, si vous le voulez bien ! comme disait Lucien Jeunesse ! Je retournerai auprès de lui. Corina sera auprès de lui le matin

Votre obligé

Le PORTE-PLUME