De son lit d'hôpital, son regard s'est porté lentement vers la porte entrouverte de sa chambre. Son regard cotonneux s'est tout à coup illuminé d'une flamme vacillante. "Oh en voilà une surprise qu'elle est bonne !" La voix est pâteuse, comme l'esprit est cotonneux. Il n'a pas la force d'éclairer son visage d'un large sourire, mais l'étincelle dans les yeux suffit à comprendre que la surprise d'une visite du Porte-Plume est totale et... réjouissante.

La Reine Mère, à ses côtés, doit affronter une interrogation de réprobation. "Tu étais courant, bien sûr?" Bah ! évident que Dame Gisèle était dans la confidence... comme les dizaines, les centaines de visiteurs assidus ou occasionnels de ce blog !

Pascal n'a jamais aimé être surpris... encore moins depuis qu'il s'est laissé surprendre par la maladie au sortir de l'été 2006. Forcément, cette visite inopinée le rend un peu plus vunérable à l'émotion. Alors  faut que Maman Gisèle encaisse le retour de manivelle ! Elle est là pour ça... et accessoiremnt pour le Reste... Tout le reste ! la présence, l'attention, le silence...

"Vous l'auriez vu il y a deux jours... se hasarde à dire la Reine Mère, en laissant sa remarque en suspens, avant que de rebondir : "Il est quand même beaucoup mieux". Deux infirmières viennent précisement confirmer l'appréciation réconfortante de ladite Maman. Les paramètres sanguins montrent une réelle évolution... mais il faut encore attendre que les tracas rénaux liés à l'excès de calcium disparaissent. Faut aussi attendre de nouveaux examens sanguins.

La tête dans ses nuages cotonneux, le Grand est spectateur de ces nouvelles réconfortantes. Comme s'il ne comprenait pas tout ce qu'il entend. On devine que dans ce cerveau les idées sont très claires, mais que le commandant de bord marche au ralenti. Il peine à trouver les mots, à exprimer ce qu'il a en tête... Sûrement les effets d'un surdosage de morphine... Tordu par la douleur, embrûmé par le cache-douleur, il s'est sans doute emmêlé les crayons dans la prise de ses doses nocturnes.

L'après-midi n'est pas aussi merdique qu'il pouvait le redouter. Transféré de l'hôpital de jour dans le service d'hémtologie dans la matinée, il ne sera pas resté longtemps en chambre double. Une infirmière lui annonce qu'il va, à la demande du Dr Thiam, bénéficier d'une chambre single. Ah ! Dommage .... il n'aura pas droit au jeu à la con de la Une, au 1300 nième épisode de Plus Belle la vie, séances téloche imposées par son voisin d'infortune !

Mais on voit dans son regard le soulagement et la satisfaction... Le plaisir, il le prend dans la lecture que votre serviteur commence à lui faire des Posts et commentaires laissés sur le blog depuis son hospitalisation. Les yeux mi-clos, il savoure vos messages de réconfort, de soutien, d'amour... Une fois parti, je sais qu'il va reprendre ligne par ligne la lecture de ces posts... Seul sur son lit, seul dans sa chambre 5129 au 5e étage du centre hospitalier départemental de La Roche sur Yon...

Dernier signe qu'il a toute sa tête, même s'i éprouve des misères à aligner les mots : son commentaire ironique sur le post concernant la Poma... truc chouette... Et elle est où cette putain de Poma... "Y a quelques jours, quand j'étais encore vaillant, y aurait eu un truc marrant à faire là-dessus... du genre Poma..Hips..." à la mode Bourvil avec son eau férrugineuse...

Mais l'est pas encore assez gaillard pour reprendre en mains ce blog qui prend des allures sirupeuses... Oh le Porte-Plume ressaisis-toi, Bordel, l'est pas encore terrassé ton Grand ! Il est toujours là. ien vivant ! Tu peux en téomigner, tu l'as vu cet après-midi...

Le PORTE-PLUME

 

PS : Je pars pour Autrans et un Congrès jusqu'à samedi... Mais je ne manquerai pas de vous donner des nouvelles du Grand...Promis