Je vous ai décrit la situation ce matin avec lucidité.

La maladie n'est pas au plus haut et je ne veux pas pas savoir ce qu' est le plus haut. La chose dont je suis certain c'est que je souffre de plus en plus, que les doses anti douleur explosent, que je me sens de plus en plus dépendant des autres , que je ne peux plus travailler, prendre ma voiture, je ne peux plus aller marcher plus d'une demi heure etc etc....Bref, je suis dans le reculoir.

Alors, la seule et unique question:

Combien de temps me reste t'il a vivre?

Je ne veux pas vous faire croire à un pseudo combat, où le pomalidomide serait peut être  efficace ou pas.

Si vous saviez déjà,là, de suite la difficulté que j'ai a faire ce post....Je m'endors sur le clavier, je vois à moitié les touches, les mots me viennent avec difficulté, j'ai des douleurs , j'ai peur d'aller me coucher, ayant peur de ne pas me réveiller, je ne sais pas , quand je commence le traitement, j'ai du mal a relier le fil de mes interrogations, Je n'ai plus le plaisir, l'envie au (et aux ) débats, tenir des conversations de hautes volées.

 Mais je sens qu'il est temps de vous dire et exprimer, les choses simplement:

Ça va se passe comment normalement cette semaine?

Les indicateurs sanguins me permettent de remplacer ma chimio actuelle, mais c 'est mercredi (ma chimio normale) donc un peu court. Alors imaginons que ce soit vers vendredi, et après commence l'interminable attente de savoir, si cette molecule, fait descendre ce pic et les douleurs en même temps.

Et là ça va être long, très long...Puisqu'il s'agira simplement de répondre à :

STOP OU ENCORE ? 

Bon je sais pas si c'est clair....