Souvent je vous ai parlé de moi, de ce que je pouvais être avant, et l'évolution de mon humour dans le temps.

Hier soir, lors de l'accueil d'amis Manceaux venu me voir et avec qui nous avons évoqué "la guerre de notre jeunesse" dans un très élégant et tres professionnel restau de plage (la voile blanche aux sables), m'est venu l'idée de ce post.

Je recevais  ces amis fidèles depuis de très nombreuses années.

 

DSC_7679

Combien vous dites? Bah sais pas moi ? Demandez lui à Elle. Elle commence a compter ces rides de cou, elle doit avoir 47 ans ? C'est ça Patou ? Quand à lui, ah non ! Pour Lui on dit pas lui,  c'est lui que je connais le mieux , c'est mon ami Jean François alias Jeff, comme tous mes copains il fait pas son âge, il doit avoir, sais pas moi ? Il fait 45 mais doit en avoir 55, environ.

Bon donc, ils étaient là, on avait emmené la reine mer (ma Môman, Bah oui c'est écrit comme ça on était sur la plage) prendre l'air , et qui avait comme mission de repréciser, ou apporter la caution historique à ces histoires passées qu'elle avait vécu en PM (police military).

Mais hier soir d'entrée un brief de ma part, fait au préalable, lui avait précisé qu'elle était invitée et que ce soir elle était au chômage, et que ces précisions on s'en "carrait". Dans précisions lire ou imaginer des trucs genre:

Ah bah Pascal à l'époque, il faisait que ce qu'il voulait, et puis avec son père, je vous dis pas , et le nombre de filles qu'on  a vu défiler à la maison, et  en tant que chef de classe en terminale,,avec les profs dont celui qu'il avait viré de son estrade ou menacer de foutre le feu à sa maison après avoir violer sa femme etc etc....Des bêtises de jeunes quoi!

Donc voilà vous avait le contexte de la soirée!

Précision importante, Jeff et Patou ont deux filles Emylou et alison (16 et 20 ans), deux belles gamines qui en plus d'être nourries aux seins de leur mère (au fait Patou "soncent" ils les originaux? rires), ont été nourries dés leur naissance aux agressions pseudos humoristiques de leur "tonton copain Pascal" qui au cours de ces années était régulièrement venu squouaaaaatter le maison familiale.

Ce soir c' est certain, elles avaient été nourries à ma culture humoristique, confirmation de l'état de fait confirmé dans quelques minutes.

Donc, avant de partir au resto lors d'un apéro au Ruinart 96, oui mes amis ont un choix juste, plus de 30 ans d'amitè en vin, et   parfois en vain avec Pascal ça apprend a se tenir quand on amène a boire....:-), Patou voulant ne pas revendiquer un statut de grand mère vu le cul qu'elle a encore, me mis sous le nez les photos de la petite fille de jeff venant juste de passer ses 3 mois.

Je regardais la photo sans en faire trop ,ma mère étant passée avant...en apportant ma caution enflammée: "t'as vu Maman elle est jolie la gamine ", et lorsqu'on me connaît, c' est a mettre sur l'échelle 20 sur mon échelle du compliment en ayant 20.

Notre apéro se terminant nous partons vers le restau, nous installons et commençons notre soirée, en réglant dans une ambiance de très bons amis, des comptes du niveau de :

"Oh, oui c'est toi quand t'es venu à l'époque, comment qu'elle s'appelait ta copine du moment, bah si on avait fait gars contre filles , au trivial poursuite , il était 22H42, et vous ne vouliez pas perdre sur une question camembert histoire sur la vie sexuelle de Malraux pendant la geurre d'Espagne, vous vous étiez comportés comme des gros cons...etc etc  Bah oui 30 ans d'amitiés, ça cré de beaux souvenirs....

Et à un moment la Patou me claque, oui revenons au direct live, il doit être environ 23H42 hier...

"Tu vois la gamine (la jeune maman) m'a appelée il y a 2 heures en me demandant de suite: tu as montré les photos de la petite à Pascal , qu'est qu'il a dit , qu'est ce qu'il a pensé?

Je rappelle que Emylou et Alisson ont été nourries dès leur naissance, à des vannes Pascalienne du genre:

"Moi quand j'entends Emylou, je rajoutes: bah t'as qu'a chercher, et pour Allison je ne peux m'empêcher de rajouter, bah t'as qu'a aller ouvrir"....

Rajouter à ça, qu'elles ont été présentes à chacun de mes passages, mes délires de vies et ma façon de raconter à l'échelle de 6 fois par ans en 20 ans, ça les a marquées...

Patou reprend.

Donc Allison (la maman),  m'a appelée il y a deux heures, et la première chose qu'elle m'a demandée, c'est :

"Alors t 'as montré à Pascal les photos de la petite, il a dit quoi? NON ? Il a pas dit que ça, c'est un char, il a rien dit d'autre? Il va pas bien, sa maldie l'a changé, c 'est pas possible qu'il ait dit que ça, c'est pius notre Pascal?

Surpris, voire interloqué je dis à Patou:

"mais j'ai été très sympa avec mon jugement, et très sincère, et de ma part c'est un vrai compliment....J' allais quand même pas dire : Mouais, pour un chien c'est plutôt réussi"..?

Patou et jeff de concert: " si, si justement elle attendait un truc comme ça , c'était important pour elle, elle ne pouvait s'attendre à un banalité comme tout le monde, et demain elle va nous rappeler en disant ; "vous m'avez fait marcher hier, Pascal il a pas dit que ça, ou alors vous me cacher quelque chose sur l'évolution de sa maladie...?"

Voilà!

Voilà à quoi je suis réduit moi le tonton Cristobal de la blagounette qui n'en revient toujours pas ce matin, découvrant l'impact de 30 ans de présence amicale, chez mes chers, très chers amis.

C'est décidé, et de cette aventure d'hier, je vais repenser au nombre de fois où l'on m'a conseillé de faire spectacle de mon humour , de monter sur les planches , je vais travailler pour que ma fin soit conforme à ma vie, à préparer un spectacle jamais vu, dont le titre sera, en lettres d'or sur le fronton de nos amitiés:

"Pascal enfin sous les planches"

Qui aura fait suite à la lecture quelques semaines plus tôt de la lecture de mon épitaphe:

Ci jouit Pascal Foucher...

Ç vous va comme chute à mon post?