Si vous m' aimez faut pas lire!

Et si vous le faites quand même, alors attachez vos ceintures, je vous aurais prévenu.

Je reviens de l'hosto et de la chimio "sert à rien"; euhhhh si, peut être a mourir moins vite.

Je dois vous avouer, et vous allez trouver ça très con, mais vu l'aspect physique qui est le mien (ok fo pas regarder dedans ), j'ai presque honte de me plaindre, et me demande même si pour les journaux qui me suivent je ne dois pas me déguiser en déprimé chimiotique pour être raccord avec mon discours, que d'envoyer une photo genre pseudo beau gosse au sortir de la plage.

Je reviens de la chimio, donc rencontre avec une interne hémato qui m'a commenté ce que je pressentais, toute ma colonne est atteinte, et là il n'est plus question et de moral (sauf pour me battre pour avoir ce protocole), mais de la réalité des choses: mes douleurs sont dues à l'attaque de la colonne.

J'ose à peine de vous parler de la suite si quelque chose n' est pas fait dans l'urgence.

La nuit dernière fut terrible, et je crois que les choses ne vont pas s'arranger. Alors oui ils vont m'aider a amoindrir les douleurs, mais moi j'ai pas envie d'accepter mollement cette seule aide.

Je veux qu'ils réfléchissent a tenter autre chose (chimio) en attendant l'hypothétique espoir, et je vais me battre pour, qu'on accepte de me mettre cette molécule.

Je vais pas me laisser crever en sachant qu'il existe cette molécule, et que je n'y ai pas accès. Quelle honte pour notre système de santé que de refuser à quelqu'un entrain de "partir" , et le demandant , un traitement qui pourrait ponctuellement lui "rallonger" la vie.

Je viens enfin de me rendre compte qu'il y avait  le feu, qu'on ne pouvait plus attendre, il faut que via facebook et "fuck the crab", tous vous activiez vos réseaux, demander à vos amis de faire du "bruit" .

Le meilleur moyen d'en faire, et fournir à vos amis une explication claire de la situation, est d'utiliser la copie de l'article du journal l' Union paru lundi 5 dans l'union .fr. Je vais essayer de mettre le lien dans facebook sur la page "fuck the crab eat the rest". Si vous n'y êtes pas faites demande d' amis, je m'en occupe.

Voila mes amis(es), j'aurai plein d'autres choses a vous dire, mais l'heure du lacrymal arrivera suffisamment vite.