Je sais, vous vous dites déjà, que le titre du Foucher ce matin ne nous annonce pas la plus franche des rigolades...Vous n'avez pas obligatoirement tort, mais je suis dans une situation très paradoxale.

Celle de me sentir en pleine peau, alors que la saloperie est encore dedans prête a bondir...En fait je pourrai faire , le remake d'un trés grand film d'horreur, "la nuit des morts vivants ", en lui opposant : "la vie du vivant mort"....

Mince, j'aurai dû préciser et prévenir les âmes sensibles de s'écarter du poste...

Résumons rapidement :

le dernier protocole chimio, me permet de voir descendre trés trés doucement la bête. Je me sens plutôt trés bien:

plus de douleurs depuis pas mal de temps, pas de fatigue particulière, je mange, bois, vis, fais du sport tous les jours ( 4O km de velo ou 2 heures de marche rapide, ne me gênent pas du tout) 

Concernant ma vie affective, je mettrai un voile pudique dessus pour ne fâcher personne....je me contenterai pour l'instant de l'entourage des miens, même si ....

Même si quoi? C'est ça votre question?

Je vous répondrai bientôt, je suis entrain de préparer un article sur le, "peut on (ou a t'on le droit) aimer et être aimé quand on est malade", pour la maison du cancer.

"Anne laurence (redac chef), je te confirme ça vient", ce texte là il est pas si facile a faire, car il touche du lourd, et je fais qand même presque le quintal....!

Je continue donc mon résumé:

J'ai le rendez vous le plus important de ma vie, le mardi 9 novembre...

A 10H30, je serai avec ma donneuse de soeurette, face à un hémato greffeur, qui devrait me préciser ou me demander si je suis prêt a aller seul en pleine accord avec moi même, choisir la future orientation de ma vie....

Heureusement qu'il me reste des couilles, sinon je sais pas avec quoi, je prendrais la décision d' aller.

Apparemment comme ça à vue de nez, qui, même si il est grand, ne me donne pas toutes les réponses à mes futures échéances; la plaisanterie greffage devrait avoir lieu, pendant les fêtes, voire un peu avant. Désolé la famille , mais habituellement à Noel, on se farci la dinde, cette année c'est le Pascal qu'il va falloir se farcir..

Donc petite parodie, façon mauvaise série américaine:

"Ok Doc! Vous pouvez y aller, mais surtout crevez moi les yeux pour que je ne vois pas ma douleur, prévenez ma famille et mes enfants que leur père a pensé à eux et que j'étais un mec bien....Pour l'utilisation de mon corps? Ne faites rien ! Depuis l'arrivée du bio, on ne pourra même pas utiliser les cendres pour les répandre sur les vignes, mon corps a trop souffert, pardon soufré..." "soyez forts mes amis....coupez la télé "!

Non, non, j'ai pas le moral à zéro, ni a marée basse!

Je suis juste entrain d'attendre les grands coefficients, je suis en quête de la vague, ma vague, celle qui me ramènera de l'amer à la mer.....

A bientôt?