Ce matin, je  suis allé chez Carrouf pour remplir mon devoir d'homme du 21 ème siècle, consistant a aller chercher la nourriture pour sa famille, alors que sa femelle, fait des réunions sex toys avec ses potosses, dans une nouvelle version des réunions "tupperware pour attendre"...

Oui, je sais, on sent l'homme aigrit, touché dans son âme, par cette putain de révolution sexuelle de 68, qui l'a fouttu, à la rue, déguisé en ménagère de moins de 50 ans, pendant que celle ci, vibro et stérilet en main, défile en rang serré derrière la bannière de "mon clito m'appartient".

Alors je vous le dis tout net, ce matin en poussant mon caddie, entre la tête de gondole de l'allée centrale et la foire aux vins 2009: j'avais de mauvaises pensées.

Des envies de meurtre, et d'étriper ma semblable, qui un jour de septembre 2008, avait décidé que je me démerderai tout seul avec mon caddie.

Mais comme en toute chose malheur est bon, je décidais d'aborder les choses de façon plus sereine, en m'occupant l'esprit à une petite revue marketing et merchandising, consistant a apprécier les nouvelles techniques, sur l'art de vendre de la merde, aux gogos de passage.

Premier exemple, les oeufs!

Vla ti pas, (oui quand j'achète des oeufs je prends l'accent du terroir), que je tombe sur un packaging, avec comme argument de vente:

Oeufs de poules de Noirans, élevées au sol.....

Au sol ???????????? Parce que les autres, elles sont en lévitation?????

Bah, oui! C'est comme pour nous, avec le fantasme de faire l'amour en apesanteur, son fantasme à elle, la poule, c'est de pondre en ayant les pattes en l'air et le fion sans entrave.

Rien que de penser, qu'avant j'achetais des oeufs de poules, qui s'envoyaient en l'air...tiens, ça me fait mal, je préfère plus en parler tellement ça me dégoûte.

Concernant Noirans, à part le côté "french center touch", type village de Touraine, je suis allé voir sur le net de quoi il retournait, à part une marque Carrefour, pour vendre des oeufs marrons...

Mais revenons, à mes coursettes, dans le rayon papier hygiénique...Non rassurez vous , je ne ferai pas dans le facile, quoique!

J'ai trouvé du papier avec comme argument de vente: soufflé à l'air chaud...

Je n'avais jamais eu "vent" de cet argument, mais je dois vous avouer que je me suis demandé, si soufflé à l'air chaud , c'était avant ou aprés l'utilisation.....M'enfin!

Je me suis ensuite dirigé vers les caisses où la fin de courses se complexifie.

Tu dois choisir ta caisse...Et là faut pas se gourrer, car le premier contact avec la caissière, pardon l'hôtesse de caisse, te fait comprendre, qu'on est pas là pour beurrer des sandwichs, il faut d'abord avoir fait son choix...

Êtes vous carte pass? Caisse 1 et 4

Avez vous moins de 6, 10, 20 articles? caisse 14 et 20

Êtes vous enceinte ? Dans mon cas pas si simple. Salle de travail numéro 12

Êtes vous handicapé? Prendre votre chemise boutonnage dans le dos prés de l'accueil.

Et puis quoi, encore :

Une pour les chauves , les qui sont seuls , les qui portent à gauche, les avec carte de séjour, les rotary, les épilées du maillot, les grosses, les maigres, les célibataires de mois de 50, les qui sont au régime, les ceusses qui achètent que du bio....STOPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPSTOPPPPPPPPPPPPPPPPPPPP !!!!!!!!!!!!!!!

Vous nous cassez les couilles, enfin pour ceux qui en sont pourvus!

Moi, je suis grand, con, pas aimable, 200 articles avec problèmes de prix, cancéreux en chimio, j'aime pas l'hyper, et je suis pressé...

Alors, elle est où ma caisse????????????????????????????????????????????