Il y a deux, trois ans, je ne sais plus, c'est fou comme je veux pas partir, j'adressais via ce blog, une lettre ouverte à celle que je n'avais pas encore affublée, du pitoyable surnom: Bribri.

Si, si, c'est comme ça que je surnomme dans l'intimité, mon "oncologo hématolo Brigitto kolbo". D'ailleurs quelle différence entre hémato et oncologo, faut que je me renseigne pour pas mourir idiot.

Donc trois ans plus tard, voici ce que je lui écris:

"Cela fait maintenant trois ans que nos destins se sont croisés, et je vous avoues, ce jour, l'émotion que fût la miennelorsque j'ai su que j'allais finir par vous prendre....une pension à l'hôpital Robert Debré.

Je vous rappelle quand même que vous aviez fait fort en qualité de préliminaires...Souvenez vous ce jour bénit, où vous n'aviez pas hésité a me chevaucher, pour planter, non votre dévolu, mais votre putain de seringue dans le sternum....J'en ai connu des énervées, mais là....

Aprés cette chaude étreinte, s'en était suivi votre volonté, de me relooker, en me préparant chaque soir, des potions dont vous aviez le secret et qui donneraient à mon implantation capillaire un nouveau souffle..

Aprés les cheveux, c'est à mon visage émacié, que vous" décidâtes " d'apporter une nouvelle rondeur, toute cortisonienne....Votre intervention eut un effet immédiat sur mon aptitude a imiter le hamster entrain de bouffer un mac do. Ma caricature d'une structure gonflable, fit aussi un tel malheur, qu'on fût obligé de m'attacher à une corde, de peur que je ne décolle.....

La suite est moins gaie. Prise de jalousie, vous m'avez séquestré dans une chambre stérile, afin de m'avoir pour vous toute seule. Je ne me rendais pas compte à l'époque de votre amour et avais fini de croire qu'il s'agissait d'un jeu....oui, suis un peu naïf.

Je vous trouve, malgré tout, des excuses. 

Comment, quand on a votre âge, résister à un corps de rêve comme le mien, en cours de validation pour devenir corps étalon, dans la catégorie "irradiation chimique", au pavillon de Sevres, et à qui vous avez fait subir tous les outrages?

Tout celà pour vous dire quoi?

Et bien qu'il va falloir trouver, d'autres moyens pour me séduire!

Suis désolé, c'est comme ça, et pis c tout!

Vous voulez savoir comment faire?  Va vous dire le Foucher!

"Alors vous allez vous organiser, pour que le pic se stabilise à 7, 8, pendant 15, 20 ans, et on se voit à l'hosto, tous les deux, trois mois, pour que vous puissiez supporter ce manque qui nous séparera".

Manque qui vous obligera a travailler sur l'adage:

Plus on s'ennuie de loin moins on s'ennuie de près....

Merde, c'est pas compliqué, pourtant!

Ok, on fait comme ça Bribri?