Tel le Petit Général débarquant de l'Ile d'Elbe, il a débarqué hier soir à Antibes, sans crier gare. Il a posé ses valises, étalé sa grande carcasse dans le canapé en cuir Chateau d'Ax, salué nonchalement ses hôtes petits tôt...  non salué tôt ses hôtes petits... non salué petit tôt ses hôtes... enfin vous m'avez compris (Ohhh ta gueule De Gaulle !), il a dit bonsoir et il est parti se vautrer dans un lit. Innocent, il a déclaré, au réveil : "J'ai bien dormi" et s'est adressé à Marie-Carla en lui disant : "Jeanine, prépare les valises ! On rentre à Reims". ça se passe comme ça chez les Grands et c'est pas toujours beau à voir.. et raconter. M'enfin, c'est la grandeur du journaliste que d'être un observateur neutre, sans parti pris.

N'empêche, avec une certaine désinvolture, l'otage français libéré d'Iséo de la veille a planté là ses amis et tel Napoléon a pris la route du même nom... Enfinnnn, presque ! La remontée des Alpes par Gap, Briançon... ça pouvait pas le faire ! L'a pas 100 jours comme l'autre Nabot pour se refaire la chique, notre Grand ! Alors, avec sa Jeanine-Marie-Carla, z"ont pris l'autoroute de l'Estérel et Soleil pour remonter vers le Grand Nord.

On dit que toutes les routes mènent à Rome ! N'en croyez pas un mot ! C'est des conneries ! On vous bourre le mou ! Déjà que certains Williamson, Monseigneurs de leur état, veulent nous convaincre que les chambres à gaz n'ont même pas été un détail de l'histoire... alors, pensez à tous les conneries qu'on veut vous faire gober !

Non, moi, je vous le dis, comme la Route Napélon, les autoroutes du Sud mènent à rien... Euh !!! je veux dire mènent à... Riensss, non, merde alors, putain de clavier... mènent à REIMS... où le Grand et sa Marie-Carla ont prévu d'arriver ce mercredi vers 17h.

A ce stade de la saga prend fin ma mission... Après avoir échappé au contrôle de son Ego-Président quatre jours durant, le blog ci-devant va recouvrer son équilibre. Fini l'intermède de l'Imposteur ! Fini les tribulations d'un pékin en Transalpie ! Fini les petites gâteries pour groupies en peine de sensations fortes ! Fini la gaudriole ! Retour aux choses sérieuses et à la responsabilité ! C'est un blog de Grand malade, ici...

Quand je vous disais (une dernière fois)... que toute cette aventure nous mène à Reims, là où tout a commencé ! Autant dire que ça ou rien, c'est pareil que Reims ou Iséo : des belds de rien du tout !

Atchao, bonsoir, vous pouvez éteindre l'écran... et lire ou relire les aventures de Oui-Oui en Italie.

Votre dévoué : L'imposteur