Après trois jours de captivité, de combat contre la promiscuité, de lutte avec les autochtones pas toujours conciliants, après jours sous la menace de la Camorra napolitaine et de la mafia sicilienne, l'otage français d'Iséo a été libéré ce mardi matin vers 11h. Avec le soutien de l'admirable Première Dame de Reims, sus-nommée Marie-Carla, notre otage français a réussi à déjouer une ultime tentative de prolongation de captivité. Je cite : "Si j'avais été Italien, ils m'auraient gardé un jour de plus. Mais là, ils ont vu qui j'étais."

Admirable résistance sous le feu nourri de l'ennemi transalpin ! On reste confondu devant tant d'héroïsme ! Si i' connaissaient pas le Raoul, les Ritals d'ISéo, i' ont appris à le craindre ! Allez oust le Francese ! On t'a assez vu, qu'ils z'ont dit les Rital's Doctors.

Pascal outragé ! Pascal martysrisé ! Pascal humilié ! Mais Pascal libéré ! Ah z'avez noté cet accent gaullien dans le récit de cette émouvante libération de notre otage !!!

Ce soir, notre couple préféré fait halte à Antibes chez des Z'amis, après avoir slalomé entre les chutes de neige, les intémpéries et les embouteillages transalpins. Si la fenêtre météo est favorable, le Grand et sa Mia Amore envisagent de remonter sur Reims dès ce mercredi. reste à ménager la grande carcasse : douleurs sur le côté, tête vaseuse, santé précaire... pas le meilleur cocktail pour se taper 800 bornes !

La suite au prochain épisode

L'imposteur