Souvenez vous du titre de l'article: "elle glisse sur une frite et se fracture le genou" que je vous avez proposé en janvier:

Il y aurait plein de choses a dire,sur ce magnifique, que dis je, cet admirable, sujet tout droit issu d'un trés gros travail de journalisme d'investigation. Moi je me pose une seule question:

Pourquoi aller bouffer de la merde, quand on a un coup dans le cornet.....

C'est à Reims et dans l ' Union ...

Mardi 28 octobre:

Aujourd'hui à reims 100000 euros sont en jeu pour le jugement de cet affaire  qui ne manque pas de sel.

Je vous avoue que j'ai du mal, malgré ma trés grande humanité, a prendre fait et cause pour la malheureuse cascadeuse qui a vu sa vie basculer, au détour d'une rencontre avec une frite en villégiature. Mais visiblement la faiseuse de chou gras semble avoir l'irréfutable preuve, puisqu'elle prétend avoir gardé de par vers elle l'objet contondant du crime, c'est a dire la frite.

Si tel est la vérité et que QUICK est condamné, au moins pourront ils prouver la qualité de leur sélection "patatière", visiblement capable d' être présente à la barre au mieux de sa forme, en tant que témoin, 10 mois plus tard.

Le plus drôle (pardon mme la cascadeuse), c'est qu'actuellement Mc Do fait une pub où l'on voit un bellâtre, genre di caprio sur le titanic, prendre dans ses bras une frite, avec en dessous de lui le slogan qui suit:

"vous partirez en vacances avec une frite".....si, si , c'est vrai!

J'imagine déja, comme au plus grand jour des historiques affaires judiciaires, un Vergés (oui, il faut au moins une huile du barreau), des trémolos dans la voix, nous faire retourner vers la porte d'entrée du tribunal, en déclamant sur un dernier effet de manche:

"Mesdames, messieurs les jurés, peut être ne m'avez vous pas cru , alors vous l'aurez cuite, Madame la frite est là pour témoigner , faites la rentrer..."Le tout sous les regards d'un public conquit, qui exceptionnellement avait laissé sa voiture à l'extérieur, tellement habitué qu'il était, a venir en drive.....

La frite parlera t'elle ?

Vu l'état de la victime, qui lui est passée sur le corps, on peut imaginer quelques difficultés a s'exprimer...

Que dira t'elle?

" Bah, je ne saurai vous dire (oui elle est belge), Mr le Président, je roulais à droite, aprés être tombée d'une assiette, et je n'ai pas vu la plaignante qui, pour moi arrivait trop vite, pressée qu' elle était de prendre sa dose de graisses saturées, et de sucres rapides. Elle m'a vue, elle a freiné et c'était trop tard, on arrête pas un convoi pareil en si peu de temps. On a quand même évité le pire, elle aurait pu capoter et prendre feu....En plus sur les traces de freinages, on a relevé des traces de saindoux, attestant de l'état avancé de ses pneumatiques".

D'ailleurs , ma direction depuis a un nouveau slogan:

"Quand on vient chez Quick, on ne doit pas rouler en slick"...oui , je sais c'est nul mais j'aime bien moi!

Bon, il y aurait plein de choses a raconter sur cette affaire assez révélatrice de notre belle société, de nos tristes habitudes alimentaires, de nos tristes comportements a attaquer n'importe qui pour n'importe quoi.

Qui est coupable?

La frite qui s'est fait écraser? La plaignante qui s'est vautrée? Quick ? La mal bouffe ? José bové? Jean Pierre Coffe ? La bêtise humaine?

On s'en tape !

ARRÊTEZ DE MANGER DE LA MERDE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!