Oui, je veux être libéré de ces douleurs permanentes. Je sais aussi que je dois être un peu maso , car j'ai a ma disposition pendant cette période "rayonnante"(cinq séances cette semaine), de la morphine, mais si je prends les doses libérantes , c'est au détriment de pas mal de lucidité. Alors j'assume, mais à quel prix!
Cette nuit , impossible de trouver une position reposante, donc une nuit comme dab:
couché à 22 heures, réveillé à 1H30, mise en route de ma radio, contrôle de l'évolution du goutte à goutte des heures et petit dèj à 4H45....
Gros avantage cependant en comparaison avec 2006, c'est qu'il ne s'agit pas d'un "mauvais" manque de sommeil", pas de stress et une sérénité dont je vous ai parlée il y a quelques jours.
Bon, si le process de soulagement pouvait 'accélérer, ça ne me gênerait pas.
Alors si cette deuxième séance de rayon cette aprés midi , pouvait contribuer à ce soulagement , je signe de suite.
Actuellement entrain de relire et relooker mes écrits premiers (j'en suis à la même période en 2006), je peux comparer mes états d'âmes et état physique. La différence c'est qu'à l'origine, le traitement utilisé était la chimio. Alors chimio? Rayons? Quel sera celui des 2 le plus efficace pour soulager?
La réponse dans quelques jours ? Semaines? Enfin vite, car j'en ai marre de croiser ces putains de joggueurs et cyclistes qui me narguent avec leur comportement sportivement insupportable....
Arrêtez de passer sous mes fenêtres!!!!!!!!!!!!!!!!!! Allez transpirer ailleurs!!!!!!!!!!Sportifs!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!