Comme on dit dans le sud est :c'est en buvant de la blanquette qu'on finit allongé dans un lit mou.....

La blanquette à Nanard (c pour joyce ça) était donc l'alibi a oeuvrer sur quelques flacons .....

Bon je sais que mes lectrices n'aiment pas le vin ,ce qui en passant m'arrange ,le jour où l' on fera une fête ça me coùtera pas trop cher.....Mais pour les quelques initiés,on s'est lâché un peu:

un magnum d'un vieux vin(mais trés frais )de Champagne ,silence radio car bouteille trés rare et dont l'origine sera tu,mais plus vieille que moi....une merveille!

un côte de blaye 2004 trés atypique de mon ami l'homme cheval (c comme ça qu'on le nomme dans le métier,il a un hectare seulement et laboure avec son cheval) (sur blanquette)

une côte rotie 2002 la piroline de bernard levet (sur blanquette)

Un barolo 1996 bricco delle viole de aldo vajra (sur blanquette)

un layon 1990 domaine d'ambinos en deuxieme trie (sur tarte aux pommes et sur le gorgonzola crémeux))

un rivesaltes cuvée aimé Cazes 1976 (fondant au chocolat et sur le vieux gorgonzola)

Voilà un bon plat simple  ,de bons vins ,de belles âmes celà suffit le reste est vain (pardon vin).