Il y a peu de temps sur le blog de Dom et Manou, Manou évoquait la difficulté de trouver sur Paris un commerçant digne de ce nom, donc capable d'avoir un comportement humain en supplément de la basique démarche d'encaissement.

Manou, j'espère que tu t'es préparée a en faire ton deuil, car trouver aujourd'hui dans le commerce, gratuité du geste et reconnaissance du client, c'est comme essayer de trouver l'esquisse d'un projet socialiste pour les dix prochaines années, trouver au fond de l'oeil de Lepen un soupçon d'humanité, ou imaginer avoir une bouteille gratuite chez un viticulteur champenois pour 36 bouteilles achetées.

Si le petit commerce est fouttu c'est bien fait pour sa gueule! Et c'est un petit commerçant qui vous le dit! Un client ça se travaille, respecte, reconnaît, cultive. Bon je ne vais pas vous dire que nous chez Fossati on est les meilleurs, mais en tout cas on tend a l'être. On attend pas que le client nous pleure une remise pour faire un geste commercial, si le client se comporte de façon atypique avec un achat supérieur à ses habitudes, c'est tout naturellement que nous lui faisons savoir par un cadeau que nous le remercions. Beaucoup trop de commerçants on oublié que la base du commerce était le troc, maintenant appelé le gagnant gagnant.

Pourquoi je vous parle de tout ça?

Hier je suis allé acheter dans le vignoble une centaine de bouteilles. Comme le vin de ce viticulteur est rare et surtout, très bon, je tairai son nom de peur de ne plus pouvoir avoir mon quotas. Petite précision importante ,le vignoble champenois est aujourd'hui à son apogée ,il n'y a pas assez de vins par rapport à la demande, les prix flambent (Ce n'est pas ce qui me choque le plus, le marché c'est le marché), et parfois on a presque l'impression de les déranger lors du passage d'une commande. Ce qui me choque le plus c'est l'incroyable radinerie (je fais partie de ceux qui demandent jamais rien),d'un certain nombres de viticulteurs. A titre personnel j'ai dû, à l'echelle de quinze ans, faire vendre plus de 100000 bouteilles à des viticulteurs, en leur présentant gros et petits clients sans aucune démarche mercantile, simplement dans l'esprit de faire découvrir à mes relations des viticulteurs qui bossaient bien. Je n'ai jamais eu d'ailleurs a me plaindre de l'accueil qui a été réservé à mes amis, à chaque fois ce fût irréprochable.

Non, ce qui me choque le plus, c'est le manque d'un merci de nous avoir envoyé untel ou untel.

C'est pour moi :incompréhensible!!!!!!!!!!!!!!!Mais peut être suis je trop con!

Je n'attends rien moi! Mon plaisir (naïf) à moi c'est de voir le bonheur de mes amis apprécier l'adresse et le produit que je leur fais découvrir.

Hier donc, je me trouvais chez ce couple de vieux viticulteurs ( toujours au travail à 70 ans),qui font un vin élevé sous bois (en foudre pas en bois neuf!) avec un assemblage actuel de 1997,1998, sans dosage (pas sucré), sur un terroir grand cru(belles origines de raisins), et qui pour l'achat de 100 bouteilles m'en ont offert douze!!!!!!!!!! J'ose à peine vous dire le prix  de ce vin, qui si il avait sur son flanc l'étiquette d'une grande marque vaudrait au minimum 45 euros la bouteille, tant le prix est dérisoire au regard de la gratuité accordée.

14,80 euros la bouteille!!!!

A une époque où seul le profit est règle, c'était comme une bouffée d'oxygéne dans la pollution des esprits actuels.

Et que croyez vous que le Foucher fit? Il rappela aujourd'hui la "vieille viticultrice", qu'il avait vu travailler hier dans le froid, et lui proposa a titre gratuit et amical de venir l'aider une journée pour la préparation de ses expéditions de Noël.....

J'aime pas les radins....