Dimanche dernier, je n'avais pas envie de courir et j'avais donc décidé de prendre mon vélo pour, selon l'expression champenoise consacrée, rouler "une paire "d' heures(comprendre au moins deux). Il faisait tellement beau a Reims qu'on se serait cru ailleurs....

Arrivant de l'ouest de la ville, des visions  contre jour venues de l'est me permettaient  d'apprécier les silhouettes  graciles des charmantes rameuses des régates rémoises investissant le canal de la Marne. Le sympathique soleil d'arriére saison estivale avait, en cette période pré marathonienne, attiré tous les socio styles de joggeurs.

Les petits, les gros, les grands, les maigres, les habitués, les nouveaux, les équipés, les lookées, les pas lookés, les rapides, les lents, les pfouhhh, les tchutchu, les silencieux, les ceux qui crachent, les ceux qui draguent, les ceux qui pro, les unes fois par an, les pabonjour, les salutuvabien, les tientucourossi, vite suivi par ,les quescequesapeutefouttre, les tarrête pas, les jenpeuplus, les tavumonbronzage, les houla houla (rapport à l'oiseau pour les connaisseurs).

Laissons nous donc aller à un petit inventaire à la" prés vert":

LE PRO:

Faisons vite sur celui là, parce qu'il est pas drôle. D'abord pour une raison évidente, il va plus vite que toi, ensuite il a cette aptitude a ne pas  dire bonjour, dès qu'il a jugé que tu n'étais pas de son rang. Il transpire pas, faibli pas, et lorsqu'il passe à côté de toi, il va si vite, que son courant d'air t'enrhume.ll doit être chiant ,tu l'imagines vite à la maison mangeant des graines, lire des magazines de macro bio, tout peser, ne parler que de ses entrainements, ses performances etc etc. Le seul interêt de ce genre de mec ,messieurs: sa femme est seule et se fait chier pendant que lui coure........

LA PRO:

Pareil.....Mais pas baisable....

LA NEO PRO:

Pas pareil. Celle là tu la vois arriver au loin. Impeccable dans sa tenue adidas de la tête aux pieds.Tout est rangé, aligné, épuré, propre, c'est de l'architecture courante. La petite casquette avec les trois bandes sur la visière, et les cheveux (petite queue de cheval)passés dans l'attache arrière de la casquette, attestent que tout a été prévu. Le tee shirt moulant ,trois bandes aussi ,dans l'alignement de leurs petites soeurs de la visiére. Couleurs évidemment assorties à la caps.Tout tombe bien, tout est droit, on est dans le troisième paralléle, avec les bras comme métronomes du rythme de  ce corps sculpté compét'.

Car qui dit architecture, dit aussi sculpture.Oui parlons du corps ,des cuisses, notamment ,dessinées, que dis je esquissées à souhait, ni trop peu, ni pas assez. La seule chose que tu imagines c'est que si "tu passes par là", attention de ne pas te faire coincer la tête, car c'est des coups  a être profilé façon accouchement aux forceps...

LA BONNE GROSSE:

Ne voyez pas de conotation,sectaire, raciste, ou foutteur de gueule, d'autant que c'est sûrement la plus méritante. Non, voyez le simple constat d'un corps pas gâté par la nature, où la propriétaire lutte de son mieux contre sa putain de culotte de cheval. Tu sais qu'il y a du boulot, cette volonté farouche de bien faire, tu sais qu"elle a tout tenté :

la salle de gym, weight watcher, les biscottes kris kroll, les pillules à l'ananas, le yaourght bio de chez bio de chez bifidus (trifidus dans son cas), la culotte transpirante, le bain a remous, la thalasso(où elle a pas trouvé son cow boy,af af af),la ceinture massante (que même tu peux dormir avec ), le plateau tremblant, le vibro masseur, le vibro mon frère......Mais son problème à elle,c'est pas ça, elle est infouttue de ne pas se jeter corps est âme dans son pot de nutella..............

L' HOMO

Alors là je vais vous faire "marais". A l'opposé du descriptif ci dessus, tout va dans le désordre, la tête d'un côté, les yeux qui papillonnent, les jambes pas synchro (comme si il y avait rupture des adducteurs), les bras en moulinet (attention, uniquement a partir du coude) avec flexion du poignet, le cul en arriére avec quand même une certaine tenue du bassin (on sait jamais en cas de collision). On court en copine en pouffant ,sauf que rapport aux bras en moulinet ,impossible de mettre la main sur la bouche......pouuuuuufffffffffffffff. La tenue: les baskets comme pour aller à un brunch chez gérard, le reste, casual chic. Seule petite faute de goût quand même: pas de sac à mains .....

LE CON:

Plein de catégories dans les cons qui courent, le plus beau spécimen que j'ai rencontré derniérement, c'était dimanche....Il courait torse nu pour montrer son corps le con....Ah le con!!!!!!!!!!!! Je précise qand même aux sourds et malentendants que nous sommes à Reims, fin septembre, et qu'il fait 14°...Con je vous dis et...bronchiteux maintenant....

LA MÉNAGÈRE DE MOINS DE 50 ANS:

Bon déjà, elle coure pas toute seule. Elles sont au moins trois, et forcément une moche dans le paquet. Bah oui hein, qui c'est qui gardera les sacs à mains en cas de rencontre...Et puis de toutes façons il faut une faire valoir, c'est la régle. Elle a environ 39/45 ans (oui, la guerre de la vie l'a esquintée), deux enfants 10/15 ans, divorcée (mais vous le sentiez venir), pas mal tortillée pour son âge (je veux dire qu'on a autant de plaisir a la voir arriver qu'a partir...), fait trois activités par semaines genre: séance step chez toutouyoutou, réflexologie ou "taille" chi (oui elle est ami avec un chinois....af af af ), et café en terasse du lieu le plus branché du moment (deux thés verts svp).

Sa plus grande activité c'est meetic ....Si elle court c'est qu'elle a pas encore trouvé, sinon elle serait avec lui pour lui servir le petit dèj au lit, vu que c'est dimanche....Sa façon de courir, on s'en fout un peu, elle est pas là pour ça, elle trottine en parlant à la pauvre moche, qui ,elle est en apnée (sa cinquantième d'ailleurs ,oh jeu de mot....suis tjrs aussi drôle), et qui se demande où est la bagnole du Samu.

L'important c'est son regard! Quand tu la croise tu sais de suite à qui tu as affaire, et si par hasard avec les critéres ci dessus cités, tu n'aurais  pas compris au loin  son oeillade, genre, "t'as vu pas si moche pour une quadra",  ramène toi vite au prés, si tu veux dans la foulée tirer un bord de lit avec elle. (j'espère qu'il y a des marins qui me lisent).

Bon dés que j'ai le temps je vous en fais d'autres, là je pars ....Courir....Reste à savoir dans quelle catégorie je suis :

Le gros lourd peut être...?