Eh oui, je vous écris très tôt ce matin, c'est presque l'heure de l' époque bénie, où je rentrais de boite, et allais directement rebosser, encore pris dans les vapeurs du dernier gin fizz, wisky coke ou marie brizard ananas pour les plus courageux.

Mais de quoi il nous parle ce matin le grand, il va pas nous faire le coup de sa jeunesse perdue, ses amours inaboutis, son score (en kilos) de jeunes filles tombées au chant d'honneur, de ses aventures sexuelles lapinesques, et de ses talents de light show, disc jockey à la Selle club prés du mans? Non stp pascal pas ça! Pitié!!!!! Et pourquoi pas? La raison de ce basculement soudain dans le passé, est de la faute à Cath du blog planetargonautes qui nous provoque sur un sujet de qualité, puisqu'elle nous demande ce que l'on pense de l'époque des radios libres.

  Me demander ça à moi?

Mais c'est des coups à ce que je remette ma tenue de scène, style Elvis lors de son dernier concert à Hawaï, que j'abandonne femme et enfant pour faire un remake de "Pascal the come back 2". Parce que "j'en étais moi", et le j'en étais, n'avait pas la même connotation "Maraisienne" d'aujourd'hui. Et oui, on faisait du grand n'importe quoi dans un délire pseudo créatif, symbole, ou d'un besoin de reconnaissance narcissique, ou d'un besoin plus simple de crier haut et fort notre jeunesse militante. Pour moi c'était genre sexe, drogue and rock and roll, ou plutôt and funk!

J'ai donc sévit comme animateur DJ, tout en travaillant dans la grande distrib (et oui avant d'être épicier j'étais patron d'hyper, et à cette époque chef de rayon branleur "spécialiste en recrutement de caissières......"), à radio Cholet temps libres et par la suite radio 102 aux sables d'olonne, dont  le créateur mr Barrier a crée aujourd'hui Télé 102,  toujours aux sables (un must ds le domaine). Même si ce n'est pas le sujet, si vous allez aux sables, ne manquez surtout pas cette télé à la deschiens, où la bande de canal est réduite a zéro sur l'échelle de Richter de l'humour du 50ème degré(plus t'es bas sur l'échelle plus t'es bon).Et surtout ne manquez pas l h'oroscope, on frise le sublime, le jamais vu, l'anthologie, on tutoie le trou noir: c'est just Magnifique!

Bon, revenons en à la radio avec mes deux émissions aux titres évocateurs:

Rafale pour une, et Echo beach pour l'autre. C'était l'époque où ma coupe de cheveux était enviée par les jackson five, mais sans savoir qu'un jour une chimio bien réglée viendrait y porter une raie........Oui c'était du n'importe quoi, avec un réglage d'antenne dans notre dos, au cas où la patrouille passerait, c'était du "bonjour comment tu t'appelles ,t'appelles d'où ?" C'étaient des reportages (foireux) en direct d'un bateau de pêche pendant la fête de la mer dans la baie des sables (depuis ils ont inventé le Vendée globe...), c'était interviewer la vedette de télé de passage pendant la dédicace de son nouveau livre à la librairie de Mr et mme Michu, c'était les prises de rencards avec l'auditrice après l'émission, vu que si elle voulait faire carrière il fallait qu'elle visite la radio..., c'était, c'était que des conneries, mais Putain c'était bon!!!!!

Aaaahh! Vous allez me faire chialer sur mon passé, vivement la prochaine commémoration avec dépôt de gerbes (très en vogue à l'époque), merci cath mes cheveux ont repoussés le temps de ce post.

                                Salut est ce que ça va ce soir?

 Merde ça me reprend!!!!!!!!!!!!!!!