Hier soir dans le cadre d'une soirée joyeuse, je me suis trouvé "obligé" de raconter à ma façon, ma dernière visite chez l'hémato et ma rencontre avec la dermato. Devant le petit succès d'estime que j'ai reçu, proposition m'a été faite d'en faire part sur le blog. Je m'exécute donc....

La consultation commence avec l'hémato pour ce premier bilan après greffe. Après m'avoir contrôlé: coeur ,tension, poumons, la charmante brunette aux yeux bleus pâles me demande  mes soucis particuliers. J 'évoque donc avec elle mes problèmes cutanés qui sont venus se loger, même dans les endroits les plus intimes..." Faites moi donc voir ça jeune homme ", me dit la jeune fille. Bon, quand faut y aller, faut y aller, et je lui présente l'objet en période de basse saison et très révélateur d'une utilisation assez lointaine .

"Bizarre me dit elle, je ne connais pas ce genre de boutons, on va si vous le permettez, appeler ma copine la dermato, qui si elle est dispo, pourrait venir voir le problème de suite". Allons y donc, me dis je, on fera d'une paire de couilles, pardon d'une pierre deux coups ,et plus on est de fous plus on rit. "Mr Foucher la dermato arrive de suite". Ok,ok,  mais laissez moi le temps de faire comprendre a l'objet qui sert parfois  de centre de gravité à mon polygone de sustentation, d'avoir une apparence un peu plus crédible, vu qu'on a de la visite...Tout en essayant de me concentrer pour que" Popaul remonte de la cave", je commence a prier pour que celle, a qui je dois remontrer ma fierté, soit un gros thon , et que ce ne soit pas un canon ou une cliente de mon magasin. Manquerait plus que ça!

Et là pas de bol, voila que la porte s'ouvre sur un des plus jolis sourires jamais croisé à l'hosto.........Juste le temps de la saluer et me voila entrain de représenter l'objet, qui s'était refait, si j'ose dire un aspect conforme a l'image publique que l'on doit en avoir...Immédiatement la très charmante diagnostique quelque chose de tout a fait normal, dans mon genre de maladie, et là tu te dis, "super c fini".Pas du tout! "Vla ti pas" que la curieuse, non contente d'avoir vu mes couilles, souhaite inspecter mes arrières, vu que l' expérience lui a prouvé que ce genre de boutonnade, adorait élire domicile sur le versant sud de mon anatomie..

Au stade de notre intimité naissante, il me fut difficile, de refuser ce geste facile, et habituel, qui est de montrer son cul à deux charmantes personnes, qui par rapport a moi, en avaient déjà vu d'autres. Me voilà donc, slip en bas des jambes, "contraint" à une légère inclinaison vers l'avant, pour que la jeune fille puisse conforter  son intuition professionnelle. Trés naturel, dans cette position, j'attendais avec impatience la confirmation de mon diagnostic "boutonneux erruptif", qui ne tarda pas a venir.

"Non, il y a rien" me  dit elle, "par contre vous allez me suivre et on va aller brûler tout ça, par le froid a moins 80 degrés"!!!!!!!!! "Super cela fait longtemps qu'elle n'a pas fait d'étincelle, je lui réponds et j'ai jamais pratiqué à cet endroit, une quelconque forme de sado masochisme......

Moralité si vous avez l'occasion messieurs, évitez ça :ça pique un peu.....