Enfin!

Il y a enfin de l'éclairage dans la maison!

Un achat trés "discuté" (madame trouvait le prix de la suspension, trop cher), m'a permis d'apporter des lux dans la sombre et étouffante demeure dans laquelle je me cancérisais à petits feux.

Oui je sais, ceux qui me connaissent seront étonné que mon feu intérieur, et que la surbrillance de mon intelligence n'aient pas suffit a irradier de degrés kelvin l'existence de mes proches!

Mais c'est aussi ça Pascal Foucher ,une montagne d'humilité et de simplicité, qui lui permet à la fois, de ne pas mettre de majuscule à son nom et son prénom, et de remarquer que sa lumière intérieure n'a plus le même éclat qu'hier.

Je sais c'est trés beau ....et je dois arrêter là, car mes larmes mêleés aux vôtres,  vont venir embuer nos écrans respectifs et celà n'est pas bien ...Nous nous connaissons a peine .....

Une petite pause interlude si vous le voulez ?

Ce livre n'ayant pas d'images, essayez d'imaginer quelques photos nulles, de fleurs printanières, ringardes et métaphoriques, spécialement faites pour vous, qui avez des goûts a chier....

Elles sont insupportables de réalisme ces ôdes à la sève(de mr Seguin), mais tellement symboliques d'une moelle osseuse qui se régénère dans ce corps malade

Bien ,bien bien!

J' avais envie de délirer c'est fait!

Je rentre à l'asile, ils veulent me donner une nouvelle chemise, vous savez, celle qui s'attache avec les bras dans le dos..............