Depuis quatre jours, je n'avais plus envie de parler, il parait que c'est pas étonnant dans ce genre de maladie.

Moi dans mon cas, ca prend la forme de grands questionnements métaphysiques, non pas sur le fait de mourir ou pas mourir, mais plutot sur quid de demain (affectivement , familialement,géographiquement,professionnellement).

Je sens visceralement le besoin de changer de peau aprés cette maladie et sans changer le fond, en changer l'enveloppe.

Trop de choses sont maintenant liées à ce cancer:

de souffrance dans la maison (ma chambre), des objets utilisés pendant la maladie, des odeurs ,des parfums un peu comme un mauvais plat que vous avez manger un jour et qui vous reste en mémoire pendant de longues anneés.

Je me souviens par exemple d'une tourte au saumon mangée et m'ayant provoqué mal de ventre et vomissements. J'ai du mettre cinq ans avant de remanger du saumon et durant cette période la seule appariton d'effluves de saumon me provoquait comme un haut le coeur.

Concernant mes réflexions sur l'aspect pro:

je me demande si je  ne dois pas tout bazarder pour recommencer une autre vie ailleurs. Argument contre: avoir été jusque là et tout virer c'est dommage.

Garder ce que l'on a et me trouver un job de plaisir a coté, genre faire des piges photos en freelance

Bosser dans les vignes avec un viticulteur tout en apprenant le métier on sait jamais...

Me servir de mon réseau pour essayer (car je suis trés vieux et les jeunes rh ne sont pas trés chaudes a embaucher des vieux)de retrouver une place de patron d' hyper ou de dir regional dans la distrib spécialiseé.Pour ca je me dois de faire un peu de training rencontrer un certains nombres de personnes pour sentir la tendance et les mentalités actuelles même si je les ressens a l'avance.

Ou alors carrément mettre mon chef de cuisine gregory gérant commissionné ce qui nous permettrait de partir pour aller ouvrir une mini affaire aux sables d'olonne(un truc qui fonctionne à deux et en famille),je connais suffisamment l'endroit pour savoir ce qu'il faut creer et comment.Le tout a moindre frais....

Comment je vais ?

C'est toujours trés contrasté un état physique actuel en pleine bourre, et de mieux en mieux, avant les deux futures chimios  annonceés comme redoutables par rapport aux quatre premiéres...

Hier dans la journeé j' ai pu marcher une fois 45min ,une autre fois 30min,et 45 min de vélo  sur le front de mer ,le tout sans fatigue pendant et aprés ,j'ai presque le sentiment de ne pas être malade(ca va pas durer).

Front de mer ? Oui j'ai profité de ces derniers jours de tranquilité pour prendre une derniére bouffeé d'oxygéne.