si je vous dis que je viens de me regaler avec un film de jp mocky"le miraculé",vous comprendrez mieux  l humour approximatif dont je fais preuve parfois.

Je ne sais pas quel temps il fait chez vous mais ici ce n est pas un temps a avoir un cancer:il fait gris tendance sombre,il pleut et mon état nauséeux sont autant d éléments a etre psychologiquement pret a affronter la bete.........

Un jour il faudra que je laisse aller mon inspiration à une reflexion  sur l influence de la luminosité sur le malade ou sur l integration de la luminothérapie dans le process de guérison du cancéreux.

Pour avoir vecu une courte partie de ma vie au bord de mer,je suis dejà convaincu de l influence d un environnement météorologique favorable sur la psychologie de l individu qu il soit malade ou pas.

Je pense d ailleurs que si professionnellement les choses evoluent favorablement, l idée de changer d 'air et finir mon traitement ailleurs qu à reims pourrait faire son chemin.