Donc où en étions nous?

Oui , à la clinique pour la pose de mon porte cathé.(chambre implantable)

Je dois vous avouer que j'ai été reçu un peu comme un vip et que les 3 charmantes infirmieres a mon service ont tout fait pour que j ai l impression d etre partout sauf à l' hosto. ED,NF,FB, il s agit de leurs initiales, se reconnaitront.

L' avantage d être en province c est que l' on connait du monde (et mon métier n' arrange rien),alors quand on te balade dans ton brancard; tu croises un pote anesthésiste qui te demande ce que tu fous là; avant de rentrer en salle d opération un mec se penche sur toi, retire son masque et te dis:" bonjour vous me reconnaissez c moi qui vous opere"; ou pour finir une infirmiere qui vous tapote sur l' épaule et vous dit:" ici vous mangerez des produits moins bons que ceux que vous vendez etc etc.......

Tout cela fait que d un seul coup tu te sens moins anonyme et on peut presque parler d' ambiance même si le lieu n est pas forcement prévu pour ça.

Par contre mon parcours d' ex cadre sup et "grand manager" me permet aussi d avoir un oeil amusé et critique, sur la vie des salariés en milieu médical et si on a l' occasion de rencontrer un gros pourcentage de gens faisant bien leur travail , il y a comme dans tous les métiers certains qui devraient avoir la lucidité de changer de travail, plutôt que de le subir ou d' infliger aux malades leurs états d' âmes.

En tous cas cette "aventure cancereuse" m' apparait chaque jour, plus riche d' enseignements que ce que j'imaginais.

Jai donc ma chambre implantable cathé et ça devient de plus en plus compliquée de trouver une position pour dormir. Entre le prélèvement au sternum, à la hanche, les douleurs aux côtes, la mise en place sous la clavicule du porte cathé, je me demande ce qu' on va me retirer encore.

Ce matin nous avions rv avec le cancerologue, un pro le garcon! Quelques soient les métiers,il y a un point commun quand on a affaire a des pros, ça se voit tout de suite!

C' est à la fois l' environnement ,l' attitude ,l 'expression et tant de choses qui font que le ou la personne, n' évolue pas au même niveau que les autres. C' est comme quand tu bois Yquem, dés l' etiquette, ce n'est pas pareil, de suite, la pureté, le coté épuré de l' habillage fait que déja tu  sais que tu es es ailleurs.

Je commence donc par rentrer à l' hosto lundi, première chimio quand ? Je sais pas ! Lundi a mon arrivée et à ma prise en charge, j' en saurai plus sur le fréquence de mes séances, combien de temps je suis en traitement etc etc....

Le problème essentiel qui se pose, c' est de savoir si je vais pouvoir me servir de mon portable ? Ou si je vais devoir écrire pour retranscrire plus tard? De toutes façons j'ai du mal a imaginer que l 'hosto soit équipé wifi ........

DONC ,si vous n avez pas de nouvelle, ce n' est pas de ma faute, c'est la technique!